07 mars 2008

Chapitre 6 Tourner la page

forbach

Après avoir assumé auprès de mes parents vieillissants, mon rôle de fille attentionnée et disponible; je pense à eux tous les jours ,je les remercie où qu'ils soient de leur indéfectible amour. Cela fait presque 10 ans que ma maman est partie, mon papa est décédé il y a tout juste un an. A sa mort, j'ai compris brutalement à quel point cela avait été sécurisant d'avoir des ascendants. Maintenant je me retrouve être la fille de personne, le choc a été rude et le chagrin est encore vif.

Mais la vie continue il faut assurer , son rôle de mère, une maman peut-être un peu moins casse-pied au fil des ans, quoique ça reste à prouver. Je suis toujours présente lorsque mon fils a besoin de moi.

Je n'ai pas retrouvé de compagnon, les hommes qui m' intéressent sont aussi rares que les chameaux sur la banquise. J'ai privilégié l'amitié, un bien précieux, je ne suis pas amère.  Cela ne s'est pas trouvé voilà tout, c'est dommage. C'est aussi passer à côté de la vie.Mais peut-être ai-je voulu me protéger et ne plus souffrir. Toutefois la porte reste entre ouverte.

Ma couleur est le bleu, je ne sais pas si je suis fleur bleue, mais en tous les cas j'ai des bleus à l'âme; donc il faut que quelque chose change.

 

Posté par marie 21 à 17:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chapitre 6 Tourner la page

Nouveau commentaire